Ghislaine Fourgeux

Quel est le nom de ta pratique ?

Sophrologie , relaxation dynamique

Donne-moi 5 mots clefs qui caractérisent ta pratique

Une rencontre avec soi-même sans jugements, perceptions, sentiments, émotions, sensations, exister.

Peux-tu m’expliquer, comme si j’étais un enfant, de quoi il s’agit ?

C’est un outil qui offre toutes sortes d’expériences : grâce à la détente,  il nous met  en contact avec notre corps, nos  5 sens, notre respiration, notre imaginaire, notre mémoire, notre concentration, notre créativité. Il nous aide à surmonter nos peurs, nos angoisses, nos tristesses, nos colères. Il nous apprend à repérer des forces qui sont en nous. Il nous permet aussi de  développer  nos sphères   mentale, affective et  intellectuelle.

Il nous aide à nous apprivoiser  et nous  révèle des faces cachées de nous-mêmes. Nous  découvrons  alors d’autres dimensions, des valeurs  et des qualités.
Nous  allons à la rencontre de l’enfant qui est en nous et  comprenons comment  le laisser vivre. Nous apprenons à nous reposer et à  bien dormir,  à nous calmer et à être heureux en ayant confiance en nous.

A quel public s’adresse cette pratique ?

A tout public.
La sophrologie a des applications dans plein de domaines différents : en famille, par rapport à la scolarité (mieux vivre l’école, préparer aux examens), dans le sport,  en milieu hospitalier, dans les centres sociaux…

Concrètement, comment se passe une séance ?

La séance de sophrologie comporte généralement trois phases,  la sophronisation , l’activation intra sophronique et la désophronisation. En position assise,  allongée ou debout.

La sophronisation : est le processus de détente physique et mental  après s’être installer confortablement.

Activation intra sophronique on va utiliser ce niveau de calme et paisible pour dynamiser et positiver la conscience. Avec l’imagerie intérieure par exemple.

Désophronisation : c’est le retour à l’état de vieille, à l’activité. On respire plus profondément,  on s’étire afin de réveiller le corps on n’ouvre les yeux que lorsque l’on se sent parfaitement disponible.

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

J’ai pratiqué pendant 30 ans la profession d’aide-soignante  à domicile sur le canton de Montbard. A la suite d’une crise existentielle, j’ai fait la rencontre de Christian Liabot directeur de l’école de sophrologie de Côte d’Or, cette technique m’a apporté beaucoup de bien. J’ai décidé de me former  à cette pratique pendant deux ans à Dijon puis  de terminer mon cursus en Andorre chez le fondateur de la sophrologie le Professeur Caycédo où j’ ai obtenu mon master.
J’ajoute à ma formation les outils du développement personnel enseignés par Lise Bourbeau  fondatrice de l’école Québécoise « Ecoute ton corps ».

Quel a été ton déclic pour te lancer dans cette pratique ?

Partager cet éveil au bien-être qui m’a fait retrouver la joie de vivre, l’harmonie de mon corps et de mon esprit, la  pensée positive. L’appliquer toujours  au quotidien. Contribuer à accompagner, aider des personnes, des enfants  à être plus sereins, plus calmes, plus épanouis, équilibrés dans notre monde tumultueux.

Que souhaites-tu ajouter ?

En proposant cette technique simple pour mieux apprivoiser nos émotions dès le plus jeune âge, nos enfants pourraient se sentir tranquilles et ils auront plus de chances de devenir des adultes équilibrés.

Pour infos :
www.sophrologie-caycédienne.com
www.lisebourbeau.com

Contact :

Ghislaine Fourgeux Nicol, 10 rue des roches 21500 Quincy le vicomte

06 77 94 10 24
fourgeux.ghisl@gmail.com