Franck Houdoire

Quel est le nom de ta pratique ?
Le soin énergétique. J’ai suivi la formation complète du Dr Luc Bodin (docteur en médecine, diplômé en cancérologie clinique, spécialiste en médecine naturelle).J’utilise aussi une fréquence de soin qui m’a été transmise et qui se nomme LaHoChi..

Donne-moi 5 mots qui la caractérise ?
Ressourcement – Libération – Vitalité – Recentrage – Harmonisation

Peux-tu m’expliquer, comme si j’étais un enfant, de quoi il s’agit ?
Nos modes de vie, notre rythme quotidien, les états émotionnels que nous traversons affectent notre bien-être et bouleversent notre état vibratoire. Au cours d’une séance de soin énergétique, j’invite le consultant à prendre un temps pour lui, pour souffler, se relaxer et se reconnecter en toute quiétude à sa Source intérieure. Régénéré, il est alors à nouveau en mesure d’aller de l’avant et de prendre les décisions importantes pour lui.

À quel public s’adresse ta pratique ?
~ Aux adultes de tout âge.
~ Aux enfants (accompagnés de leurs parents),
~ Aux animaux.

Concrètement, comment se déroule tes séances ? 
Je prends tout d’abord un temps pour échanger avec le consultant et écouter le pourquoi de sa visite. Au sortir de cet échange, je lui explique comment va se dérouler le soin en lui précisant qu’il reste seul maître à bord de lui-même. En général, je pratique mon soin sans contact avec le corps physique et selon plusieurs phases : le nettoyage des énergies usagées, le recentrage des corps subtils, l’élimination de parasites émotionnels, le comblement des vides énergétiques, la décharge énergétique, j’effectue ensuite un soin spécifique en lien avec la problématique centrale du consultant puis vient la phase de revitalisation, d’harmonisation des chakras et de relance vibratoire.

Peux-tu nous parler de ton parcours ?
J’ai évolué au sein d’une famille de médiums, magnétiseurs, spirites et tarologues. Cet univers particulier était donc totalement ancré dans mon histoire dès ma plus tendre enfance. J’ai commencé à utiliser le Tarot de Marseille à ma majorité, initié par mon père. J’ai participé à des séances de spiritisme et de développement de médiums quelques années plus tard avec ma grand-tante qui avait un centre spirite à Paris. J’ai ensuite été initié au magnétisme et à l’écoute de l’intuitivité médiumnique par la dernière épouse de mon père. Bref, je n’ai pas été chercher bien loin, beaucoup de choses étaient à portée de main. Cependant, je n’ai pas voulu exercer dans ces métiers lorsque j’étais jeune, considérant que je devais d’abord vivre d’autres expériences et me forger une compréhension de l’existence en découvrant d’autres horizons. 
Ainsi, pendant plus de vingt ans, j’ai travaillé dans le secteur privé et exercé des métiers dans des secteurs très éloignés de ceux du bien-être et de la spiritualité. Jusqu’à ce que le besoin d’un retour aux sources s’impose à moi en 2018.

Quel a été le déclic pour te lancer dans cette pratique ?
Je ne me sentais plus à ma place dans mon précédent secteur d’activités. En 2018, me remettre en harmonie avec mes ressentis est devenu vital car, au niveau professionnel, mon quotidien souffrait d’un grand manque de cohérence avec mes aspirations profondes. J’ai donc décidé d’aller vers mes ressentis énergétiques en suivant la formation du Dr Luc Bodin mais également en rencontrant d’autres praticiens grâce auxquels j’ai pu me connecter à mon approche du soin.

Que souhaites-tu ajouter ?
Que le soin énergétique peut aussi être effectué en distanciel même si, à titre personnel, je préfère de loin le faire en présentiel. En mot de la fin, je vous offre cette citation de Georges Lakhovsky que j’aime beaucoup : « La vie est née d’une vibration. Elle est entretenue par les vibrations. Elle meurt en l’absence de vibration. »